Les Etats-Unis doivent faire preuve de plus de flexibilité pour la résolution d’enjeux clés s’ils veulent obtenir une entente sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) au cours du printemps, avant plusieurs rendez-vous électoraux, a indiqué, mercredi à Ottawa, le négociateur en chef du Canada, Steve Verheul.

M. Verheul, qui intervenait à une table ronde sur l’état des relations commerciales entre le Canada et les Etats-Unis, a affirmé qu’«il y avait assurément certains écarts importants sur plusieurs enjeux», faisant savoir que les parties aux négociations n’étaient «pas si éloignées» sur bon nombre de chapitres.

«En ce qui a trait aux enjeux plus fondamentaux, il y avait encore beaucoup de travail à faire», a précisé M. Verheul.

Il a, dans ce sens, rappelé plusieurs points d’achoppement, notamment les positions des Etats-Unis dans le secteur automobile, la proposition d’une clause crépusculaire, l’accès aux marchés publics américains et la volonté de Washington de s’exclure d’un chapitre sur un mécanisme de règlement des différends.

Toutefois, des observateurs estiment que les propos de M. Verheul semblent contredire l’opinion plus optimiste exprimée mercredi par le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, qui a affirmé au réseau CNBC, que les efforts et les compromis consentis pourraient donner lieu «bientôt» à une entente de principe.

Le responsable américain a expliqué ce nouvel empressement à conclure une entente par l’approche des élections présidentielles au Mexique, en juillet, et de mi-mandat aux Etats-Unis, en novembre.

M. Verheul a soutenu que le Canada n’avait pas encore vu «ce que peut signifier pour les Etats-Unis un accord de principe».

«Un accord de principe, selon notre compréhension, signifie une certaine direction sur les grands enjeux, les enjeux importants. Nous n’avons pas vu cela de la part des Etats-Unis jusqu’à maintenant», a soutenu le négociateur en chef canadien.

«Pour y arriver, nous aurions certainement besoin d’une flexibilité considérable en ce qui a trait aux positions des Etats-Unis», a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.