Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la nation, samedi soir à l’occasion du 18e anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres, a mis le doigt sur les dysfonctionnements de l’administration publique en termes de gouvernance, d’efficience et de qualité des prestations offertes aux citoyens, a relevé Mohammed Benhamou, président du Centre marocain des études stratégique (CMES).

M. Benhamou a ajouté, dans une déclaration à la MAP, que le discours royal a porté sur la nécessité pour les responsables administratifs de s’acquitter de leurs missions, tout en considérant que le service du citoyen constitue, aujourd’hui, le maillon le plus faible.

Le chercheur marocain a souligné, dans ce sens, que le discours royal a clairement critiqué les responsables administratifs dans le secteur public qui rechignent à faire leur devoir avec la compétence et l’engagement requis et n’accomplissent pas leur travail comme il se doit, ainsi que les pratiques honteuses qui ont poussé les jeunes à bouder la participation aux élections et perverti l’action politique.

Sa Majesté le Roi a salué, en revanche, le secteur privé compte tenu des tâches qu’il accomplit et de la dynamique qu’il connait et qui est créatrice d’opportunités d’emploi, ce qui en fait un modèle opposé à l’immobilisme des mentalités devenu obstacle aux choix de développement du pays, a expliqué M. Benhammou.

Après avoir mis l’accent sur l’invitation adressée par SM le Roi au secteur public afin de jouer pleinement son rôle, il a souligné que le Souverain a également appelé à ce que la loi s’applique à tous les responsables sans discrimination aucune.

Dans ce sens, Sa Majesté le Roi a souligné qu’il n’y a pas lieu de se dérober à ses responsabilités ou de jouir de l’impunité, tout en mettant en exergue la mise en œuvre entière des dispositions de la Constitution, a précisé M. Benhammou.

D’autre part, il a relevé que le discours royal a salué le rôle important joué par les forces de l’ordre au Maroc, à travers le maintien de la sécurité et de la stabilité, tout en faisant remarquer qu’il ne convient pas de considérer le rôle des forces de l’ordre comme une préférence de l’option de l’approche sécuritaire, puisque ces forces interviennent uniquement pour assurer la sécurité et la stabilité du pays et du citoyen.

Par ailleurs, M. Benhammou a rapporté que SM le Roi a souligné dans son discours l’attachement du Maroc aux acquis démocratiques et à la nécessité de les préserver.

Il a, de même, indiqué que le discours est réaliste et loin de tout pessimisme, le qualifiant de discours teinté de volonté claire et sincère aspirant à réaliser davantage d’acquis pour bâtir l’avenir.
La réalisation de cet objectif est tributaire d’une corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, d’élites qualifiées et de partis politiques citoyens, a-t-il dit.

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.