Le bilan de l’incendie, qui a ravagé dans la nuit de mardi à mercredi un immeuble de logements sociaux à Londres, s’est aggravé à 12 morts, 68 blessés dont 18 dans un état critique, alors que plusieurs personnes sont portées disparues, selon les autorités britanniques.

« Je peux confirmer que 12 personnes sont mortes » mais « je crains malheureusement que le bilan s’alourdisse », a déclaré sur place Stuart Cundy, commandant à la Metropolitan Police, alors que de nombreuses personnes étaient toujours portées disparues.

Des 78 personnes hospitalisées, 18 étaient dans un état critique, et de nombreuses personnes restaient portées disparues, laissant craindre un bilan beaucoup plus lourd. « Une opération de recherche complexe sur plusieurs jours » s’engage désormais, selon Stuart Cundy, commandant à la Metropolitan Police, qui ne s’attendait pas à trouver d’autres survivants.

Les flammes ne sont plus visibles depuis l’extérieur de la tour. Une épaisse fumée s’échappe toujours du bâtiment. Quelque 250 pompiers et 40 camions anti-incendie sont encore mobilisés. Un ingénieur spécialiste des structures inspecte l’immeuble pour déterminer sa solidité. Tout risque d’effondrement semble à ce stade écarté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.