Après la mosquée Montblanc à Tarragone, c’est à Madrid qu’une autre mosquée a fait l’objet, la nuit dernière, d’actes de vandalisme. Menaces, croix catholique et croix celtique néonazie peintes en rouge ont recouvert les murs de la mosquée Al-Sunna de Fuenlabrada, ville située à 20 km au sud de Madrid. Une tête de porc a également été déposée devant l’édifice religieux.

« La triste découverte s’est faite ce matin, au moment où des personnes sont venues pour la prière d’al-fajr », explique au HuffPost Maroc Abderrahman Tremini, fonctionnaire de la Comunidad religiosa islamica mezquita Al-Sunna (CRIMSF, Communauté religieuse islamique mosquée Al Sunna). « Hier soir vers minuit, lorsque nous avons quitté la mosquée, il n’y avait rien à signaler », ajoute Abderrahman Tremini. « On pense que ces actes de vandalisme se sont produits la nuit dernière entre 3h et 4h du matin ».

Le fonctionnaire ajoute que des représentants de la police et de la municipalité sont venus ce matin, pour prendre des photos et mener les démarches nécessaires afin de déterminer l’identité des responsables de ces actes de vandalisme, « même si nous pensons qu’ils sera difficile de retrouver les auteurs », ajoute le fonctionnaire, précisant que les murs ont été nettoyés et repeints, et que la CRIMSF a porté plainte.

« Tout est redevenu normal », temporise Abderrahman Tremini, avant d’évoquer la relative tranquillité des gens du quartier. « Actualité oblige, il est normal que les gens craignent pour leur sécurité. Même si je dois dire que nous n’avons pas été confrontés jusqu’alors à des actes de haine, certains pourraient s’enhardir au vu des récents événements à Barcelone ».

Le lieu religieux a trouvé des voix le soutenant, à l’instar du BAE Fuenlabrada, Bloc Antifasciste Estudiantin de l’Université Rey Juan Carlos.

huffpostmaghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.