Un véhicule a percuté plusieurs piétons, dans la nuit de dimanche 18 à lundi 19 juin, à la sortie d’une mosquée près de Finsbury Park, à Londres. Une personne est morte, dix autres sont blessées. Le conducteur, immobilisé par des personnes sur place, a été arrêté.

La Première ministre britannique Theresa May a déclaré en réaction à l’incident, que cette attaque est traitée comme « potentiellement terroriste ». Évoquant « un événement terrible », elle a dit que « ses pensées étaient avec les blessés, leurs proches. »

Lors d’un point presse devant Downing Street, Mme May a dit que « C’était une attaque contre les musulmans près de leur lieu de culte », avant d’ajouter : « Notre détermination à contrecarrer (les actes de terrorismes, ndlr) sera la même quel que soit leur responsable »,

De son côté, Sadiq Khan, le maire de Londres, a déploré cette attaque perpétrée, selon lui, contre des « valeurs communes », « Comme lors des terribles attaques de Manchester, de Westminster et du London Bridge, il s’agit d’une attaque commise sur nos valeurs communes de tolérance, de liberté et de respect », a-t-il indiqué dans un communiqué.

( AFP, Reuters)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.