Depuis que Voix d’ailleurs ‘’VAD’’a vu le jour, nous avons toujours mis un point d’honneur à suivre les initiatives des MRE, nous nous intéressons de très près à leurs activités, nous partageons leurs histoires de réussite et de distinction, mais aussi leurs chagrins et leurs déboires. Nous portons à la connaissance de la communauté en temps réel, ce qui se passe et ce qui se prépare sur la scène canadienne et internationale à fin de ne rien rater de l’information. Dans la foulée de nos efforts pour informer et pour porter la lumière sur les MRE, VAD à rencontrer M. Mohammed Barhone fondateur du ‘’Projet Racines’’.

 VAD : Pouvez vous nous parler des circonstances entourant la création de Racines ?

M. Barhone : Dans le cadre de mon travail à l’organisme RePere, j’ai pu constater que les cas de séparation et de divorce se multiplient et les enfants subissent les conséquences. Aussi À partir de mes engagements professionnels auprès de la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) m’ont fait découvrir l’ampleur de la situation des enfants d’origine marocaine qui sont placés au Centres jeunesse ou chez des familles d’accueil. Cette constatation partagée par d’autres professionnels, issus de différents milieux éducatifs, juridiques et services sociaux, nous a amené à créer ce projet RACINES qui vise à soutenir les familles d’origines marocain en difficulté au Québec.

 VAD : Comment comptez vous réagir après la concrétisation de l’idée de la création de Racines ?

M. Barhone : Un comité de démarrage a été créé composé de Me Johara Obaid, Sihame Abouhafs et Aida Benaguida. Le comité a eu plusieurs rencontres avec plusieurs professionnels issus du comité marocain au Québec dans le but de recruter d’autres ressources.

Le 8 avril dernier, on a eu le lancement de projet Racines avec la présence de plusieurs professionnels de la communauté dont Mme Habiba Zemmouri, consule générale du Maroc au Canada et Mme Marie Montpetit, députée Cremazie et adjointe parlementaire au ministre de la Santé et services sociaux.

VAD : En quoi consiste votre travail exactement ?

M. Barhone : Le projet Racines est assez global, il vise les objectifs suivants :
1- Consolider le noyau familial
2- Outiller les familles pour mieux comprendre le fonctionnement  de la société Québécoise.
3- Soutenir les parents ayant des jeunes en situations de difficulté.

Nos principaux services sont :
* Réconciliation;
* Accompagnement (dossiers DPJ);
* Information légale (famille et civil);
* Ateliers de sensibilisation

VAD : Auriez-vous d’autres choses à nous dire au sujet du Projet Racines?

M. Barhone : J’aimerai rappeler qu’il s’agit d’un projet indépendant et autonome, mené par des professionnels ayant un seul objectif, celui de réduire les risques de fractures que vivent plusieurs familles d’origine marocaine au Québec.

barhoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.