Montréal- A l’instar de leurs compatriotes dans les différentes villes du Royaume et à travers le monde, les Marocains de Montréal ont célébré, dans une ambiance euphorique et de liesse générale, la qualification historique de l’équipe nationale de football au Mondial 2018 en Russie, après sa victoire amplement méritée face à son homologue ivoirienne (2-0) samedi au stade Felix Houphouët Boigny à Abidjan.

Quelques heures avant le début de cette rencontre footballistique décisive, des centaines de ressortissants marocains, jeunes et moins jeunes, se sont donnés rendez-vous dans plusieurs cafés situés dans le quartier « le Petit Maghreb », qui connaît une forte présence de la communauté marocaine et maghrébine, alors que d’autres se sont déplacés au Centre culturel marocain « Dar Al-Maghrib », pour suivre ce match qui s’est soldé par la victoire des poulains du Français Hervé Renard qui ont poinçonné leur ticket, synonyme d’une cinquième participation du Maroc à la Coupe du monde prévue dans le pays des Tsars, l’été prochain.

Dans une ambiance familiale et chaleureuse où se mêlaient les sentiments de patriotisme et de fierté nationale, les membres de la communauté marocaine, drapés des couleurs nationales ou vêtus des maillots des Lions de l’Atlas, ont bravé le froid glacial qui commence à s’installer partout au Canada, pour venir assister à cette nouvelle performance des protégés du sélectionneur de l’équipe nationale.

Ils ont ainsi vécu 90 minutes de folie, marquées dès le début par des moments de tension et d’expectative, qui se sont très vite dissipés suite aux prouesses de Nabil Dirar à la 25è minute et du capitaine des Lions de l’Atlas, Mehdi Benatia à la 30ème minute, provoquant une explosion de joie indescriptible qui a envahi les lieux jusqu’à la fin de cette rencontre cruciale.

Cette liesse incommensurable a atteint son paroxysme avec le coup de sifflet final, les Marocains ayant donné libre cours à leur allégresse, et exprimant leur grande fierté de cet exploit qui a permis à l’équipe nationale de retrouver sa place parmi le gotha du football mondial attendu l’été prochain en Russie, après une longue traversée du désert qui a duré 20 ans.

Outre l’échange d’accolades spontanées, des vivats, des youyous stridents et des chants à la gloire des Lions de l’Atlas, qui fusaient de toutes parts, ont retenti aussi bien à l’intérieur de « Dar Al-Maghrib » que des cafés avant que cette euphorie inégalée ne se déplace à l’extérieur de ces mêmes cafés situés sur la rue « Jean Talon ».

Agitant les drapeaux nationaux, les membres de la communauté marocaine à Montréal, qui demeurent viscéralement attachés à leur Mère-Patrie, ont fait éclater leur joie suite à cette performance, au milieu d’un concert de klaxons, tout en saluant la prestation inoubliable des coéquipiers de Mehdi Benatia, qui ont fait preuve de combativité, d’abnégation et d’engagement pour rendre heureux des dizaines de millions de Marocains à travers le monde.

En attendant que le Onze national, dirigé de main de maître par Hervé Renard signe un autre exploit en terre russe, qui sera, du souhait de tous, encore meilleur que celui réalisé par les précédentes équipes marocaines lors des coupes du monde de 1970, 1986, 1994 et 1998, les Marocains de Montréal ont vécu ce samedi une grande journée footballistique qui restera gravée à jamais dans leur mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.