Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud du Royaume ne doit pas être perçu uniquement sous un angle économique, mais en tant que projet de société cohérent, a affirmé SM le Roi Mohammed VI dans Son discours à la Nation, lundi, à l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte.

« Ce modèle ne doit pas être ramené à sa seule dimension économique. Il s’agit bien en fait d’un projet de société cohérent qui a pour ambition de favoriser l’épanouissement de l’individu marocain, de préserver sa dignité et de le placer au cœur du processus de développement », a précisé SM le Roi.

Soulignant la détermination du Maroc à poursuivre l’œuvre de développement des provinces du Sud en vue d’assurer à leur population les conditions d’une vie libre et digne, le Souverain a assuré que le Royaume ira de l’avant dans la réalisation du modèle de développement de ces provinces, en parallèle avec la mise en œuvre de la régionalisation avancée, ce qui devrait permettre aux habitants de la région d’assurer la gestion démocratique de leurs affaires et de contribuer au développement de leur région.

A cet égard, SM le Roi s’est dit convaincu que les projets lancés et ceux qui seront mis en chantier vont permettre au Sahara marocain de se positionner comme un pôle économique intégré, de servir de trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine et de s’affirmer comme une plaque-tournante pour les relations entre les pays de la région.

Le Souverain a en outre fait observer qu’au-delà de sa dimension économique, le modèle de développement des provinces du Sud accorde une place particulière à la sauvegarde du patrimoine culturel et civilisationnel sahraoui, notant que c’est pour cette raison qu’Il veillera à prendre soin de la culture hassanie, en favorisant sa promotion grâce à des structures et des services culturels mis en place à cet effet, en encourageant les initiatives et les manifestations artistiques qui contribuent à son rayonnement, et en rendant hommage aux artistes, aux intellectuels et aux créateurs qui en sont les vecteurs.

« Nous faisons de même pour toutes les composantes de l’identité marocaine unifiée. Car, Nous n’établissons aucune différence entre les patrimoines et les spécificités culturelles et linguistiques des régions du Maroc, qu’il s’agisse du Sahara, du Souss, du Rif, de l’Atlas ou de l’Oriental », a souligné le Souverain.

SM le Roi a tenu à expliquer, à ce propos, que cette volonté de prendre soin du patrimoine culturel local n’est en aucune manière une façon d’instiller le fanatisme ou de favoriser le repli sur soi, mais c’est plutôt, une manière d’exprimer la fierté des Marocains d’une identité nationale plurielle, diverse qui se déploie pleinement dans le cadre du Maroc uni des régions.

Il est donc de la responsabilité de tous de sauvegarder ce patrimoine culturel et civilisationnel national, en protégeant ses ressources et en favorisant l’interaction féconde de ses différentes composantes, a insisté SM le Roi, relevant qu’il convient également de rester ouvert aux valeurs et aux civilisations universelles, d’embrasser le monde du savoir et de la communication.

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.