Du haut de ses onze années fragiles, il me fixe d’un air perplexe, celui-là même qu’il affiche chaque fois que quelque chose le tracasse et qu’il n’arrive pas à trouver réponse à ses interrogations. Puis, il me jette d’un coup;  Maman et si ce n’était pas vrai?

–       Quoi donc?

–       Ben tout! Si à la fin, rien de tout ce qu’on nous a appris n’est vrai. Pas de paradis, pas de jugement, pas de vie après la mort! Qu’est ce qui va se passer?

–       À ton avis?

–       Je ne sais pas moi! Mais j’aurai raté des choses pour rien? Tu imagine, j’aurai suivi toutes les consignes pour rien.

–       Qu’as- tu peur de rater?

–       Les musulmans, ils doivent faire le ramadan, ils ne boivent pas et ne mangent pas, pendant que les autres peuvent manger. Et puis l’été, il fait chaud et j’aurai certainement très soif. De plus, les musulmans doivent faire la prière cinq fois par jour.

–       Et alors !?

–       Quand moi je serai occupé à faire les prières, mes amis ils seront libres de faire ce qu’ils veulent, ils pourront sortir s’amuser…

–       Mais la prière ne dure pas une éternité, tu auras assez de temps pour tout faire si tu es bien organisé ; puis qui te dis que tes amis ne prient pas à leur façon.

–       Tu sais maman, le bon Dieu, moi j’y crois, même si je ne le vois pas ! je sais qu’il existe quelque part. Mais mes amis, n’y croient pas parce que leurs parents n’ont pas de religion. Certains croient au petit jésus c’est tout, d’autres ne croient en rien du tout. Ils disent que c’est ‘’la nature’’ qui a tout crée. Notre prof de sciences nous a parlé du ‘’Big bang’’, elle dit que ‘’la nature fait bien les choses’’.

–       Et toi qu’en penses-tu ?

–       Je ne sais pas trop, je pense que le monde et trop bien fait ; tu sais le ciel, la mer, les étoiles, les animaux, les plantes, les microbes et les virus…tout est trop ‘’compliqué’’ pour que ce soit la nature qui eut tout fait. Il me semble qu’il y a une superpuissance ; il faut être très intelligent pour assembler un cerveau, un cœur, une fourmi ou le soleil!

–        Donc ?

–       Je pense que je vais continuer à croire en Dieu, au cas où les autres auraient tort, je ne veux pas perdre à la fin !

–       Et tu n’a plus peur de perdre des occasions, dans la vie, tout de suite ?

–       Ce n’est pas grave, je vais m’accommoder et puis j’ai encore du temps avant de devoir faire le ramadan.

Dans la société canadienne en général et la québécoise en particulier, le brassage multiethnique, multiculturel et multiconfessionnel expose nos enfants à des enseignements parfois déroutants par leurs oppositions et leurs divergences. Aux parents revient la lourde tâche de guider les jeunes et de leur montrer le chemin, sans les brusquer ni les contraindre à allez à l’encontre de leur propres raisonnements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.