Le PJD a tenu, samedi 15 juillet 2017 à Rabat, son Conseil national extraordinaire qui a fixé la date du congrès national du PJD, ledit congrès aura lieu les 9 et 10 décembre prochain.

La procédure de participation des congressistes a été approuvée aussi, par les membres du conseil national, qui prévoit 1500 délégués des sections régionales, ainsi que 60 représentants des structures du parti à l’étranger.

Dans une déclaration à la presse, avant le lancement des travaux de cette session, le président du Conseil national du PJD, Saâd Eddine El Othmani, a indiqué que l’ordre du jour de cette session extraordinaire, organisée à la demande du secrétariat général, « prévoit de fixer une date pour la tenue du congrès national ordinaire du parti, approuver le nombre de congressistes et des membres du congrès ainsi que la procédure du choix des délégués, soulignant qu’en cas d’approbation du conseil national lors de cette session, le comité préparatoire entamera ses travaux pour l’organisation des congrès locaux au niveau provincial en vue de choisir les délégués ».

Saluant le courage de son parti ayant traversé de longues années de militantisme avant d’arriver à conduire le gouvernement, Benkirane a estimé que le PJD a « le mieux géré le gouvernement » avec « un sens des responsabilités » que d’autres n’avaient et n’ont pas.

L’ancien chef du gouvernement a bien conscience que pour aller de l’avant, il faut tourner la page. A maintes reprises, au cours de son discours, il a appelé son équipe à laisser de côté les conflits, à savoir « encaisser les coups » et avancer.

A.EL GUENNOUNI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.