Près de 4,9 millions de Canadiens, âgés de 15 à 64 ans, ont dépensé en 2017 un montant estimé à 5,7 milliards de dollars pour se procurer du cannabis à des fins médicales et non médicales, a révélé, jeudi, l’Institut canadien de la statistique dans une nouvelle étude.

Selon Statistique Canada, la majorité des dépenses (plus de 90 pc) a été consacrée à l’achat de cannabis à des fins non médicales, sachant que l’achat et la consommation de cannabis à des fins non médicales sont actuellement illégaux au pays.

Rappelant que les dépenses des ménages pour l’achat de cannabis ont augmenté progressivement depuis 1961 (la première année compilée dans cette étude), l’organisme fédéral a fait savoir que de 1961 à 2017, les dépenses des consommateurs canadiens en cannabis ont augmenté en moyenne de plus de 6 pc par année.

En 1923, le gouvernement fédéral canadien avait interdit la culture, la vente, l’exportation, l’importation et la consommation du cannabis, mais en 2001, il avait autorisé pour la première fois l’usage de cannabis à des fins médicales.

En avril dernier, le gouvernement de Justin Trudeau a présenté le projet de loi « C-45 » qui vise à légaliser la vente et la consommation de marijuana à des fins récréatives.

Ce texte de loi, qui doit entrer en vigueur en juillet prochain, a été adopté par la Chambre des Communes en novembre dernier, et se trouve toujours à l’étude au Sénat qui doit l’approuver à son tour.

En ce qui a trait à l’âge des consommateurs de cannabis au Canada (basée sur une moyenne établie de 1961 à 2017), Statistique Canada a précisé que les 18 à 24 ans sont à l’origine de 48 pc des achats de cannabis contre 29 pc pour les 25 à 44 ans et 10 pc pour les 45 à 64 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.