La Chambre des Communes a adopté, lundi soir à Ottawa, le projet de loi « C-45 » sur la légalisation du cannabis au Canada, ce qui permettra de renvoyer le texte devant le Sénat et ce, à environ sept mois de l’échéancier arrêté par le gouvernement de Justin Trudeau pour légaliser cette substance, à savoir le 1er juillet 2018.

Le projet de loi a été approuvé, en troisième lecture, par 200 voix contre 82. Il a obtenu l’aval de l’ensemble des députés libéraux et néo-démocrates, qui étaient à la Chambre au moment du vote, ainsi que de la chef du Parti vert, Elizabeth May.

Dans les banquettes conservatrices et bloquistes, les élus ont tous dit non, sauf le député conservateur Scott Reid, qui a rompu avec la ligne de parti, alors que plus de dix autres élus conservateurs étaient absents au moment d’enregistrer le vote.

A l’issue du vote, le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré avoir « confiance » que les sénateurs, dont c’est le tour d’étudier « C-45 », « vont comprendre que c’est dans l’intérêt des Canadiens d’avoir un régime qui protège nos enfants et qui enlève les profits des criminels ».

De son côté, la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, s’est félicitée que la mesure législative ait été adoptée en troisième lecture.

« C’est une étape très importante aujourd’hui », a-t-elle ajouté, affirmant avoir « hâte de travailler étroitement » avec les membres du Sénat, dont elle respecte beaucoup le travail.

La mesure législative doit maintenant prendre le chemin du Sénat, où elle devra de nouveau être examinée et adoptée.

Plusieurs sénateurs ont déjà mis en doute publiquement la possibilité que la loi entre en vigueur dès le 1er juillet 2018, tel que le souhaite le gouvernement de Justin Trudeau.

Le chef conservateur Andrew Scheer, qui est opposé à la légalisation du cannabis, a, lui aussi, récemment prévenu que le caucus sénatorial de son parti userait de « tous les outils démocratiques » afin de ralentir la progression de la mesure législative gouvernementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.