Le gouvernement du Québec a annoncé, mercredi, une hausse du salaire minimum qui augmenterait de 0,75 dollars et atteindrait ainsi 12 dollars l’heure à compter du 1er mai prochain, ce qui représente l’augmentation du salaire minimum la plus importante de l’histoire de la province.

Dans ce sens, la ministre responsable du Travail, Mme Dominique Vien, a indiqué que cette hausse respecte le cadre du plan quadriennal visant à atteindre, en 2020, un ratio équivalent à 50 pc du salaire horaire moyen, sans l’excéder.

Cette situation s’explique aussi grâce à la vitalité de l’économie québécoise, qui a notamment fait en sorte que le salaire horaire moyen a augmenté plus rapidement que le laissaient croire les prévisions.

«En janvier 2017, nous avons été audacieux et innovants en annonçant une hausse progressive du salaire minimum, dont un des objectifs est d’assurer une concordance avec l’évolution de la situation économique du Québec», a souligné Mme Vien.

Elle a ajouté que la bonne performance économique du Québec «nous autorise à augmenter de façon substantielle le salaire minimum».

Cette hausse, a-t-elle affirmé, «viendrait améliorer la qualité de vie des travailleurs à faible revenu en plus de favoriser l’incitation au travail, d’augmenter le revenu net disponible et de contribuer à réduire l’incidence de la pauvreté, sans nuire à l’emploi et à la compétitivité de nos entreprises».

Selon Québec, cette hausse profiterait à 352.900 salariés, soit 214.300 femmes et 138.600 hommes.

A 12 dollars l’heure, le 1er mai 2018, le Québec aurait le troisième taux le plus élevé des provinces canadiennes, derrière l’Alberta et l’Ontario.

Selon les prévisions du ministère québécois des Finances, cette hausse du salaire minimum augmenterait le pouvoir d’achat des salariés concernés de 4,83 points de pourcentage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.