L’ex-président du Yémen Ali Abdallah Saleh a été tué, lundi, à Sanaa, 48 heures après sa décision de mettre fin à son alliance avec la rébellion houtie. De son côté, l’actuel président Hadi appelle à « ouvrir une nouvelle page ».

L’ancien président du Yémen Ali Abdallah Saleh a été tué par les Houthis, lundi 4 décembre, ont annoncé ces derniers, avant que l’information ne soit confirmée à France 24 par une source familiale et à l’AFP par Faïka al-Sayyed, une dirigeante du parti de l’ex-président, le Congrès populaire général (CPG).

Selon des sources houthies, la voiture blindée de l’ancien président a été stoppée par un tir de roquette puis l’ex-président a été abattu. Son secrétaire général adjoint au CGP, Yasser al Aouadi, a également été tué, selon plusieurs sources au sein du parti de l’ex-président.

F24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.